David Paris Top.JPG

DAVID ANGEL

Chanteur à deux voix, sa très large tessiture de voix lui permet ainsi d’interpréter les chansons du répertoire masculin et féminin. Il vous transporte des années 1900 à aujourd’hui, en passant par les ritournelles d’après-guerre, les tubes discos et les hits des années 80. Il s’essaie facilement et avec beaucoup de plaisir au répertoire classique des opérettes et de l’opéra. Il a pris des cours de chant pour cet exercice à la fois complexe et exaltant. L’Ave Maria de Schubert, les airs de Carmen et de la Traviata me réjouissent.

 

Chanter c’est plus qu’un métier pour lui, c’est une passion. Chanter demande beaucoup de travail, de répétition, d’exigence sans jamais devenir une contrainte. La chanson fait partie de sa vie. Très exigeant envers lui-même, il déteste la médiocrité et l’à peu près. Il a commencé à chanter tout-petit, il a participé à différents radio-crochet et concours de chant. Il n’avait que 8 ans et qu’il éprouvait déjà une grande émotion de se retrouver seul sur scène face à un public.

 

Plus tard, il a eu l’honneur d’obtenir le 1er prix du concours régional jeunes talents RTL2. Il a enregistré, en Suisse, un single « Masculin Féminin » de Lilian Bagès avec comme parrain Jean-Pierre François. Son dernier défi médiatique était celui de Nagui sur France 2, « N’oubliez pas les paroles », qui reste une expérience de télévision.

 

Pendant 5 ans, il a chanté avec l’orchestre KLEIN, des tournées d’étés, des publics survoltés, des kilomètres avalés car « sur la route toute la sainte journée ». Passionné par le spectacle « Cabaret » en duo et en troupe itinérante. Il crée, met en scène et chante ses propres spectacles de variétés « Hit 80’S » et de cabaret « Nigma » avec sa comparse de toujours, Nine. Un duo exigeant et tonique souvent accompagné de danseuses.

 

Et puis il y a les comédies musicales ! En 1997, il était sur la scène de l’Olympia pour la comédie musicale d’Arnaud Reynal-Develontat, « Carpe Diem ». L’Olympia, un passage inoubliable dans la carrière d’un jeune chanteur. De 2003 à 2005 « Au-delà de l’Éden » toujours d’Arnaud Reynal-Develontat. Et enfin « Emmenez-moi le musical » de Roger Louret produite par Gabriel Sarrou Vergnac. Il affirme que c’est un vrai bonheur d’être dirigé et produit par des professionnels du spectacle, intransigeant sur la qualité, à l’écoute, amical et chaleureux.

SITE INTERNET

  • Noir Icône YouTube
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Icône YouTube
  • Facebook